Brassens de derrière les fagots

Ne vous attendez pas à entendre “Chanson pour l’Auvergnat” car ce spectacle est composé d’abord de chansons inédites de Brassens.
D’autres sont “posthumes” (créées entre autre par Jean Bertola”).
Il aura aussi des “brassinades”.
Késako, “brassinades” ? Ce sont des chansons originales créées autour de l’univers de Brassens.
Ces chansons seront précédées à chaque fois de l’originale, histoire de bien resituer l’ambiance, le décor, la scène…

Rideau !

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :